+33 4 28 67 78 07 contact@yopbox.com

Faisons simple.

Vous avez une audience, sur qui vous n’avez que très peu, voir pas du tout, d’information. Ce sont les suspects (un peu comme le colonel moutarde).

D’abord, vous devez vous faire connaître pour avoir des leads.

Puis, vous devez en savoir plus sur eux pour en faire des prospects.

Enfin, vous devez les faire passer à l’action pour qu’ils deviennent des clients.

Au fond, ainsi présenté, ça n’a pas l’air si compliqué !

Pourtant, la réalité sait contrarier les théories. Il y a toujours de l’aléatoire qui va se coincer ici, de l’à-peu-près qui va tout bloquer par là etc.

Résultat… et bien ça manque de résultats.

Et c’est là que la vidéo arrive et fluidifie tout.

Vous allez me dire que je prêche pour ma paroisse. Et je répondrai… oui 🙂

Mais justement, je n’ai pas choisi ma paroisse au hasard. D’expérience, j’ai préféré l’une des plus efficaces. 

La vidéo sait parfaitement attirer, puis informer, et enfin convertir le tout en acte d’achat.

Suivez-moi tout au long d’une buyer’s journey pour vérifier cela.

La vidéo pour attirer

À ce stade, les vidéos doivent répondre aux questions que se posent vos cibles. Elles doivent montrer que les problèmes qu’elles rencontrent peuvent être résolus, ou que de nouvelles opportunités auxquelles elles n’avaient pas pensé existent.

En réalisant des vidéos qui répondent à ces objectifs, vous développerez les connaissances, l’engagement des suspects.

Pour savoir si vos vidéos parviennent à attirer, suivez leurs statistiques : combien de personnes cliquent sur des liens associés, ou combien partagent votre vidéo etc.

À cette étape de votre buyer’s journey, des types de vidéos sont préférables à d’autres. Vous en avez forcément déjà vu certaines, mais est-ce que vous les connaissez toutes ?

Vidéos pédagagogiques (généralistes)

Ce sont des vidéos d’éducation ou de divertissement.

Elles répondent aux questions générales que se posent vos cibles et pour lesquelles elles cherchent activement des informations sur le web.

Elles se présentent souvent avec des titres débutant par “Pourquoi…” ou “Les 5 choses à savoir sur…”

Exemple : 

Vidéo snackable content

Il s’agit de vidéos courtes, conçues comme de légères sucreries très divertissantes.

Elles partagent une ambiance, un état d’esprit, mais ne répondent pas directement à des questions.

Souvent leur réalisation est assez peu poussée. De nombreux outils existent pour créer des vidéos snackable content facilement et pas cher. Un article comparatif des différentes solutions pour créer dees vidéos en ligne est en cours d’écriture.

C’est sur Facebook, Instagram ou YouTube qu’elles sont le plus publiées et partagées. On peut aussi les retrouver sur LinkedIn dans une logique B to B.

Vidéos d’engagement

Ces vidéos sont très particulières au sein des campagnes de communication.

Elles sont conçues pour développer les liens affectifs avec la marque, et ainsi attirer de manière plus profonde.

Leur réalisation réclame de nombreuses ressources et un inévitable travail promotionnel.

 

Vidéo d’influenceur

Basées sur l’expression du leadership, ces vidéos encouragent et invitent au développement personnel.

Elles présentent le plus souvent un seul interlocuteur, s’intéresse à lui, à son parcours, et en extrait un enseignement à partager. L’idée d’un mentor parlant à des élèves en somme, d’où leur nom !

Attention, faute d’un certain charisme (ou d’un charisme certain !), et de très bonnes qualités orales, ces vidéos peuvent rapidement paraître cheap, décalées, et avoir un effet contre-productif sur l’image que souhaite renvoyer le speaker.

Et ne parlons même pas des qualités techniques qu’elles se doivent d’avoir (micro, éclairage, habillage…). À tester lorsque l’on a atteint une maîtrise avancée de la vidéo.

On les trouve généralement sur le site web d’une entreprise et, parfois, sur des réseaux sociaux professionnels.

Formation : intégrez efficacement la vidéo à votre marketing automation

  • Introduction (1’10)
  • Pourquoi le marketing automation (0’57)
  • Commencez par définir vos objectifs (0’42)
  • Générez de nouveaux lead à partir des vidéos (2’41)
  • Identifiez le bon contenu (2’18)
  • Les avantages du video nurturing (2’28)
  • Utilisez des données vidéo pour évaluer vos leads existants (1’57)
  • Conclusion (0’38)

Gratuit
8 vidéos 
20 minutes

Accéder à la formation

La vidéo pour convertir

Voilà votre prospect a maintenant pleinement conscience de son problème et accélère ses recherche pour trouver des solutions.

Il se peut  même qu’il commence à vous faire confiance et pour continuer votre bout de chemin ensemble, vous devez maintenant lui proposer d’autres types de vidéos.

Cette fois elles ne devront pas seulement répondre aux premières questions plutôt générales que le persona se posait, mais entrer plus en avant dans les réflexions et proposer différentes options au lead que l’on veut qu’il devienne.

Les contenus deviennent stratégiques et nécessitent en quelque sorte d’avoir assimilé les premiers éléments ou de déjà posséder quelques connaissances de base.

À cette étape vous allez développer l’autonomie de votre lead et lui permettre de plus largement réfléchir par lui-même.

“Mais si je lui dis tout, il n’aura plus besoin de moi ?”

Pas exactement, rassurez-vous. Disons qu’au contraire il comprendra encore mieux votre travail, vos produits, vos services, et aura donc encore plus de chances de devenir client. Vous voyez bien qu’il ne faut pas avoir peur !

Webinaires et vidéos éducatives

Le but de ces vidéos n’est pas directement de vendre vos produits et services, mais bien de répondre aux problèmes rencontrés par vos leads. Et pour cela, leur proposer des formations est une très bonne piste.

Cela mettra en évidence votre expertise sur le sujet et renforcera la relation de confiance déjà établie.

Bien sûr, vous pourriez faire de même avec des articles de blog, un ebook ou via votre newsletter. Mais la vidéo a de nombreux avantages supplémentaires. Elle est plus accessible, attire plus facilement l’attention et humanise votre propos. De quoi créer une belle proximité !

Exemple

Les vidéos “Comment…”

Fonctionnant comme de petits guides, ces vidéos apportent des solutions pratiques à des problèmes concrets et plutôt ciblés.

Généralement, elles accompagnent leur propos de réflexions plus globales qui invitent leur audience à aller plus loin et à s’interroger sur de nouveaux aspects.

Les vidéos dans vos landing page

Formation sur le video nurtering

  • Introduction (1’05)
  • Le lead nurtering (1’17)
  • Le lead scoring (1’53)
  • Le marketing automation (1’37)
  • Les limites du maketing automation traditionnel (2’23)
  • Les avantages du video nurturing (3’03)
  • L’importance du choix de la plateforme de E-learning (0’52)

Gratuit
7 vidéos 
20 minutes

Nouveau call-to-action

La vidéo pour engager

Nous y voilà !

Après avoir suivi de près votre prospect puis votre lead, notre buyer’s journey touche presque à sa fin. Désormais, il s’agit de vendre. Et souvent, c’est cette étape qui fait défaut.

Les vidéos peuvent alors se permettre d’être plus directes. Attention, par direct je n’entends pas “agressives”. Il ne faut pas tomber dans la publicité de grand-papa à grand coup de “je suis l’meilleur’, “mes produits c’est le nirvana” etc.

Avec le temps et à mesure que les prospects devenaient hermétiques à certains types de message, le marketing a gagné en subtilité… et heureusement pour nous tous !

Mais alors, je parle de quoi dans ces vidéos ?

Tout simplement de vous, donc de vos particularités, et donc de ce qui vous différencie.

 Cette fois, le potentiel client a bien identifié son problème et les solutions pour y remédier. Il hésite seulement entre différentes offres et différents vendeurs. L’enjeu pour vous : être l’élu !

Les vidéos au sujet de votre marque

Dites-en plus sur vous et vous déclencherez d’autant plus facilement l’acte d’achat.

En apportant les quelques gouttes de confiance qui peuvent manquer, ces vidéos rassurent et favorise la prise de décision. Elles montrent que vous êtes un interlocuteur auquel on peut se fier, quelqu’un de professionnel.

Quelques consignes à respecter :

  • utilisez des personnes réelles et non des animations ou des vidéos whiteboard
  • soyez sincère et chaleureux dans vos propos
  • dites des choses simples et allez à l’essentiel
  • votre vidéo doit être assez courte, pas plus de 3 minutes

Étude de cas et témoignages en vidéo

Parfois, pour passer à l’acte, les prospects ont besoin de l’avis d’autres personnes ayant été dans leur situation.

Ces derniers, en racontant leur histoire, les problèmes qu’ils rencontraient et les solutions qu’ont apporté l’achat de vos produits seront de parfaits représentants.

Et si en plus, vous trouvez parmi vos clients ce que la télé appelle justement de “bons clients”, parce que très à l’aise face à la caméra, avec un parcours représentatif, des résultats concrets faciles à comprendre… c’est encore mieux !

Exemple :

Mise à part la vidéo influenceur de Gary Vee, toutes les vidéos de cet article ont été réalisées par YopBox.